Espagne : les naufragés de la mer de plastique

Dans la région d’Almeria, dans le sud de l’Espagne, 80.000 immigrés travaillent dans la plus grande concentration de serres d’Europe.

35.000 hectares de structures plastifiées où on cultive toute l’année les fruits et légumes qui finissent dans les supermarchés de France, de Grande Bretagne ou d’Allemagne.

On estime à 40.000 le nombre de clandestins et d’ouvriers non déclarés qui travaillent dans le « potager de l’Europe ». Sous une chaleur étouffante, par des cadences élevées, ils manipulent souvent, sans protection adéquate, des pesticides et des engrais chimiques. Certains exploitants agricoles tirent parti de cette main d’œuvre corvéable et malléable à souhait.

Une fois le travail terminé, ils s’entassent dans des bidonvilles insalubres, victimes du racisme quotidien, de tracasseries multiples et répétées. Autant de migrants qui ont largement contribué au miracle économique de la région et qui en profitent peu…

De Gilles Gasser et Jean-Marie Barrère – ARTE GEIE – Joker Productions – France 2017

Dernière màj le 28 avril 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s